AUX OMBRES
28 janvier 2019

En sortant d’une caverne, sans avoir jamais lu Platon, comme un souvenir évident, comme une lumière effrontée, comme une flamme à porter, j’ai vu passer mon ombre.

J’essaye de rester autant entropique que possible, tout en m’organisant, pour mieux nous perdre.
C’est un long chemin , autant inutile que futile, surtout vu les réels maladif du moment, désincarnés, fuyants.

Si tu crois que je me vois, comme tu te vois, comme tu crois te voir, alors tu te trompes d’ombre.